Les APC : foire aux questions…

Ce document est issu de www.sitecoles.org le site de professionnalisation des enseignants du premier degré dans l’Enseignement catholique
Les Activités Pédagogiques Complémentaires (APC) : foire aux questions

 

Toutes les questions que vous vous posez sur la mise en place des Activités Pédagogiques Complémentaires (APC).

 

 

1) La mise en place des Activités Pédagogiques Complémentaires (APC) concerne-t-elle exclusivement les écoles ayant mis en place la semaine à 4,5 jours ?

NON. La mise en place des APC concerne tous les établissements et tous les enseignants dans le cadre des obligations réglementaires de service.
2) Les 108 heures existent-elles toujours ? 
OUI, les 108 heures existent toujours. Cependant, elles sont réparties différemment. Les 36 heures d’APC font partie des 108 heures.
3) L’aide personnalisée existe-t-elle toujours ? 
Le dispositif des APC remplace le dispositif d’aide personnalisée. Cependant, l’aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages fait partie intégrante des activités qui peuvent être proposées dans le cadre des APC.
4) Que faire pendant les APC ?
Le remplacement de l’aide personnalisée par les APC vise à permettre aux enseignants d’élargir la palette possible des réponses qu’ils apportent aux besoins des élèves. C’est une invitation directe à la différenciation et à l’innovation… Une invitation à penser de nouvelles propositions pour ceux qui en ont le plus besoin…
Dans le cadre des APC, on peut proposer :
  • De l’aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages. Dans certains établissements, les propositions d’aide personnalisée donnaient satisfaction… Il ne faut pas s’interdire de maintenir ces dispositifs.
  • De l’aide au travail personnel.
  • Des activités dans le cadre du projet d’école.
Quels que soient les choix, les APC devront répondre à un projet, viser le développement de compétences chez les élèves et pouvoir être évaluées en fin d’année. Une évaluation qui portera sur des évolutions et des acquis chez les élèves…
5) Est-on obligé de faire une heure d’APC par semaine ? 
36 heures d’APC correspondent effectivement pour l’enseignant à un équivalent d’une heure par semaine à assurer devant élèves. Cependant, ces heures sont annualisées, ce qui veut dire que chaque établissement, sous la responsabilité du chef d’établissement, peut, en fonction de son projet, répartir les 36 heures sur l’année comme il l’entend.
6) Les heures d’APC concernent-elles tous les enseignants ?
OUI, tous les enseignants sont concernés. Une circulaire donne des précisions pour les enseignants travaillant à temps partiel.
7) Le planning des APC doit-il être le même pour tous les enseignants ?
NON. Tous les enseignants doivent effectuer leurs 36heures d’APC devant élève. Cependant, tous les enseignants ne sont pas obligés de les faire en même temps.
Deux points de vigilance :
  • Le planning doit permettre de préserver des plages horaires où tous les enseignants sont disponibles en même temps pour le temps de concertation.
  • Le planning doit être établi en équipe, sous la responsabilité du Chef d’Etablissement. Il doit viser à répondre au mieux aux besoins des élèves et aux problèmes matériels (occupation des salles, par exemple).


8) Les heures d’APC concernent-elles tous les élèves ? 
Les heures d’APC concernent en priorité les élèves à besoins spécifiques ou en difficulté. Cependant, pendant les heures d’APC des activités liées au projet pédagogique de l’école peuvent aussi être proposées. Ces activités pourront être proposées à tous les élèves par groupes restreints, toute l’année ou sur une période de l’année.
9) Les parents ont-ils le droit de refuser que leur enfant participent aux APC ? 
OUI. En effet, la participation aux APC est soumise à l’accord des parents.
10) Peut-on proposer des APC aux élèves de maternelle ? 
OUI, si des besoins sont identifiés ou dans le cadre d’actions liées au projet d’école. Cependant, ce n’est pas obligatoire.
11) Un enseignant doit-il prendre en charge les élèves de sa classe en APC ? 
NON, les groupes doivent être constitués en fonction des besoins des élèves et des compétences des enseignants. Travailler avec d’autres enseignants est source de richesse pour les élèves.
12) Un élève peut-il bénéficier de plus d’une heure d’APC ? 
En principe, les élèves ne peuvent pas avoir plus de 25 heures de classe par semaine. Cependant, il relève de la liberté des écoles catholiques, sur la base de projets en réponse aux besoins des élèves, de proposer, sur une période donnée, 2 heures d’APC pour ceux qui en auraient besoin.
13) Le Chef d’établissement doit-il prendre des élèves en charge dans le cadre des APC ? 
La circulaire 2013-038 parue au BO du 14 mars 2013 précise l’obligation réglementaire de service des chefs d’établissement. Elle dépend du nombre de classes de son établissement :
  • 30 heures sur 36 heures d’APC à effectuer pour les chefs d’établissement non déchargés.
  • 27 heures sur 36 heures d’APC à effectuer pour les chefs d’établissement  bénéficiant d’un quart de décharge
  • 18 heures sur 36 heures d’APC à effectuer pour les chefs d’établissement  bénéficiant d’une demie décharge
  • Les chefs d’établissement déchargés à 100 % ne prennent pas d’élèves en charge dans le cadre des APC.
14) Quelle articulation entre APC et prise en charge par un enseignant spécialisé ? 
Les APC ne peuvent être les seuls temps d’aide aux élèves rencontrant des difficultés. La différenciation pédagogique au sein de la classe demeure première. Une aide accordée dans le cadre des APC peut venir la renforcer. L’enseignant spécialisé peut apporter une aide complémentaire sur temps de classe, sachant qu’il travaille en priorité avec les élèves rencontrant des difficultés persistantes et durables. L’enseignant spécialisé peut également apporter son expertise à l’identification des besoins des élèves.

 

 

Ce document est issu de www.sitecoles.org
le site de professionnalisation des enseignants du premier degré dans l’Enseignement catholique

Les commentaires sont fermés